Edimbourg à Emporter, la genèse du projet

Edimbourg à Emporter, la genèse du projet

Edimbourg à Emporter est la première visite virtuelle francophone qui s’intéresse à l’Ecosse. L’idée est toute simple : où que vous soyez, vous pouvez suivre un guide dans les rues d’Edimbourg, et tout peut arriver. Comme beaucoup de projets passionnants, cette visite est née du confinement du printemps 2020.

Nous – Mathilde, Jonathan et Sarah – sommes guides touristiques, mais pas seulement, car cette activité est très saisonnière et se combine à d’autres talents : la création, la rédaction, les nouvelles technologies…

La naissance de l’idée d’une visite virtuelle à Edimbourg

La crise du coronavirus, comme pour tant d’autres corps de métier, a été un grand choc pour les guides, et surtout les guides travaillant dans une autre langue que celle de leur pays de résidence. Après plusieurs mois d’espoir, nous avons finalement compris que les voyageurs francophones ne pourraient pas voyager en Ecosse comme avant avant un bon bout de temps. Pour nous, ça voulait dire deux choses : une perte de revenu conséquente, mais surtout, l’arrêt d’une activité qui nous passionne vraiment. Y aurait-il un moyen de continuer à parler de l’Ecosse, à raconter l’histoire d’Edimbourg, malgré la situation compliquée ?

C’est comme ça que l’idée d’une visite virtuelle, en utilisant tous les outils numériques que tout le monde a découvert au printemps dernier a germé. Nous ne voulions pas proposer une simple vidéo, nous voulions vraiment un moyen de transmettre l’émotion d’une vraie visite guidée : une visite où l’on peut échanger avec le guide, poser des questions, mais aussi avec les autres participants. Une visite où tout peut arriver, où l’itinéraire peut évoluer, où l’on peut rencontrer de nouvelles personnes en chemin.

Une solution technologique idéale pour des visites virtuelles interactives

Après plusieurs tests et recherches, nous avons choisi de travailler avec le logiciel Zoom : il est léger, gratuit pour les spectateurs et il permet une grande interactivité.

  • La possibilité de discuter tous ensemble
  • Un espace pour poser des questions bien délimité
  • L’outil « sondage », qui permet aux spectateurs d’avoir leur mot à dire ou de répondre à des quiz sur l’Ecosse

Un contenu intéressant mais sourcé

En tant que guide, il n’y a rien qui nous fait plus lever les yeux au ciel que les guides un peu drama queens qui vous faire des tartines sur des mythes sans doute inventés la semaine précédente. L’histoire et la culture écossaises sont assez riches pour que l’on n’ait pas besoin de l’enjoliver outre-mesure. Chez Edimbourg à Emporter, on ne vous raconte pas des salades : on a lu des livres d’histoire, mais on en a extrait la substantifique moelle pour vous éclairer tout en vous faisant sourire, ou vous interloquer.

Quand il y a invention, on le dit clairement : c’est notamment le cas pour certains des personnages que vous rencontrerez lors de la promenade. Mais si ces personnages sont fictifs, leur vie, elle, a été écrite en se basant sur des faits et des témoignages bien réels. Et pour nous, c’est important !

Edimbourg à Emporter - Visite virtuelle d'Edimbourg

Un travail colossal pour un plaisir incomparable

Parfois, on se demande si on est fous. Monter ces visites virtuelles nous demande un travail assez colossal : écrire, filmer, monter, promouvoir, vendre, et enfin, offrir une performance agréable.

Pour notre épisode « Cimetières et Vieilles Pierres », qui sort le 30 octobre, nous estimons le travail investi, à 3, à un minimum de 500 heures, ce qui représente près de quatre mois de travail à temps plein. Tout en sachant ça, il a été primordial pour nous d’établir le prix le plus bas possible, tout en restant juste, afin d’ouvrir cette expérience au maximum de gens. Nous avons réfléchi de cette manière : si chaque ticket permet, en moyenne, à deux personnes de suivre la visite virtuelle, cela veut dire que suivre la visite virtuelle Edimbourg à Emporter coûte moins cher qu’un ticket de cinéma. Et c’est cette idée qui nous a convaincus.

Après un premier opus applaudi, on y retourne !

Le 15 juillet, nous vous présentions notre première visite virtuelle, Les Secrets du Royal Mile. Nous étions aussi inquiets que motivés : comment ce nouveau produit va-t-il être reçu ? Est-ce qu’on va totalement flopper ? Est-ce que les gens vont passer un bon moment ?

Les félicitations et les avis positifs de ceux qui ont osé réserver notre visite virtuelle nous ont donné une énergie formidable : celle de prévoir plus de dates que prévu pour notre première série de visites virtuelles, et surtout, celle de créer une toute nouvelle visite, se concentrant cette fois-ci sur les environs de Grassmarket, l’une des places emblématiques d’Edimbourg.

Nous avons décidé de mettre les bouchées doubles et d’investir dans du meilleur matériel pour vous garantir une expérience hors-pair. Nous en sommes à présent à compter les dodos avant notre grande première, le 30 octobre, mais ne loupez pas notre mini-visite virtuelle gratuite, le 26 octobre, pour vous remettre dans l’ambiance !

Laisser un commentaire